riboulartdevivre

art de vivre

14 mars 2008

A TABLE!

J’ai calculé. Depuis le 21 décembre dernier - date officielle de notre entrée en hibernation – en 3 mois d’hiver donc, nous avons mangé 70 plâtrées de pâtes au beurre, 53 soupes de topinambours, 84 assiettes de ravioles, 60 purée-jambons, 14 veloutés de panais, et  pour les plus aventureuses, 3 gratins dauphinois... Cela fait en tout 180 assiettes blanches. L’hiver, on mange couleur neige
Le printemps c’est une toute autre affaire. Il est attendu comme le messie, le printemps. A peine le mois de février écoulé qu’on a déjà un doux parfum de fraises en tête. On veut de la couleur, des senteurs, des odeurs. Un peu basilic, quelques tomates honteusement rouges, des mots d’amour, de la roquette pour dégourdir nos papilles endormies, des chansons napolitaines, des courgettes, des poivrons, de l’ail (oh l’ail !!!), on veut de la vie dans nos assiettes ! Que ça valse !! Alors pour ce bal de printemps, un menu aux couleurs italiennes et une ode à la fraise Tagada
 

 


 

 

samoussas_et_rouleauxSamoussa au Kiri – pour 2 pièces
1 feuille de brick - 2 kiri - feuilles de coriandre - sel - poivre

Couper la feuilles de brick en demi-cercle. Poser une feuille de coriandre, le kiri, saler, poivrer. Rabattre les côtés, le sommet du triangle et la base. Coller les feuilles avec un peu de blanc d’œuf. Faire dorer à la poêle , à feu doux , et terminer la cuisson en laissant les samoussas 5 minutes au four (thermostat 180°)

 

                                       Rouleau chaud mais de printemps – pour 2 pièces
                                       2 feuilles de brick, 1 demi-mozzarella, 2 feuilles de basilic, huile d’olive, 1 tomate pelée et coupée en cube, sel, poivre

                                       Placer au centre de la feuille de brick entière, 4 tranches fines de mozarella. Ajouter un filet      
                                       d’huile d’olive, 1 feuille de basilic hâchée. Poivrer et saler. Rabattre les côtés, et rouler la      
                                       feuille. Faire dorer à la poêle, à feu doux , et terminer la cuisson en laissant les rouleaux 5 
                                       minutes au four (thermostat 180°).


oeufs_brouill_s_cuitsŒufs brouillés à la tomate – pour 1 enfant
1 œuf, une tomate pelée, épépinée et coupée grossièrement en cube, 1 cuillère à café de ciboulette et de cerfeuil, 1 noisette de beurre.

Faire cuire l’œuf entier à feu doux dans une casserole non adhésive en tournant constamment pendant 2 minutes. Quand la consistance de l’œuf ressemble à celle d’une crème épaisse, éteindre le feu. Ajouter les tomates, les herbes fraiches, saler, poivrer, et ajouter une noisette de beurre.
Les bébés de 8 mois peuvent manger ces œufs brouillés.


tian_cuisin_Tian de légumes et petites côtelettes d’agneau – pour 2 enfants
2 courgettes, 2 tomates, 2 côtelettes d’agneau première, huile d’olive, sel, poivre, herbes de Provence (ici thym et marjolaine), 1 demi citron.

Préchauffer le four thermostat 7/8 (210°) pendant 10 minutes. Pendant ce temps, trancher en rondelles les courgettes épluchées, les tomates pelées. Dans un plat, disposez les courgettes et les tomates comme sur une tarte. Arroser d’un filet d’huile d’olive, 1 filet de citron. Enfourner une demi-heure. Poser les 2 côtelettes d’agneau sur les légumes. Saler, poivrer et laisser cuire 25 minutes. En fin de cuisson, ajouter les herbes de Provence.

                                      Cette recette peut convenir à des bébés de 8 mois. Penser à épépiner les tomates.
                                      Mixer grossièrement les légumes et l’équivalent de 2 cuillères à café d’agneau.


fondue_pr_teFondue tagada tsoin tsoin
100 g de chocolat patissier, 2 cuillères à soupe de lait demi-écrémé, 1 cuillère à soupe de crème, des fraises Tagada, des bananes, des crocodiles, et autres shamallow

Faire fondre le chocolat dans une casserole avec un peu d’eau. Oter la casserole du feu. Ajouter en tournant, le lait et la crème. Sur des pics à brochettes (ou des cure-dents), glisser les fraises, les bananes, et autres bonbons. Vous pouvez remplacer évidemment ces bonbons par des fruits frais ! Et voilà


- Petite histoire d'un grand produit -

On ne dirait pas au premier regard, mais elle frôle les 40 ans. Pas une ride, toujours aussi pimpante dame Tagada. La première fraise est sortie des fourneaux Haribo en 1969 - dans la foulée des événements que l’on connait – (La grande mode en février 1969 était d’alterner fleurs et fraises dans les colliers hippies). L’allemand Hans Riegel à Bonn ne se doutait certainement pas à l’époque que cette petite fraise là ferait sa fortune. Elle aurait pu naitre dans la buanderie de Hans et gertrud. C’est en effet à côté du linge frais que le couple a favriqué ses premières confiserie. Les premiers bonbons (les petits ours ) sont livrés à vélo par madame, en 1922. La fraise fait son apparition 47 ans plus tard. C’est une boule de guimauve aérée, recouverte de sucre rose au goût de fraise. Elle a un succès fou. Haribo vend chaque année 1 milliard de fraise par an dans le monde. (3 fraises par an par américain)

Elle se déguste en crème, en mousse, en macaron, en fondue, en brioche, en tiramisu, en panna cotta, ou éventuellement au naturel.( ndlr dans la vodka aussi...hihi hic!)

                                                                         monsieur et madame Riegel:

merciharibo

par clem'fraîche

separation

 

Posté par rbldg à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire